PHÈDRE

de Platon

Ce dialogue met en scène Socrate et Phèdre qui débattent avec passion de l’amour, de la dialectique et de la rhétorique. Il est, sans aucun doute, l’un des plus beaux écrits sur l’amour, et probablement l’un des derniers dialogues de la période de maturité de Platon.

La structure du dialogue, se révèle dans sa deuxième partie, alors que le Socrate-Platon aborde les questions de la rhétorique, de la composition des discours, de la dialectique et de l’écriture.
Le grand discours sur l’amour et la passion, suivie de la méthode rationnelle qui permet l’élévation, sont, et le fond et la forme de ce dialogue que Platon nous livre comme un testament :

« C’est en usant de la dialectique, qu’on sème, dans une âme qui s’y prête, des discours qui loin d’être stériles, engendrent d’autres discours, dans d’autres âmes, et seront ainsi en mesure d’assurer, à cette semence, ainsi toujours renouvelée, une immortalité ! Et de donner à celui qui en est le dépositaire, le plus haut degré de bonheur, qu’un homme puisse atteindre ! »

Une mise en scène de Gérard Mascot, de l’oeuvre de Platon adaptée par Marie-Ange Mathieu, avec Gérard Mascot dans le rôle de Socrate et Ruben Chehadi dans le rôle de Phèdre – Durée 1h10

Nos autres spectacles